I. Introduction

Hugo Lassiège, notre confrère et rédacteur de nombreux articles pour Developpez.com vient de prendre part à l'aventure de l'année, dans le petit monde du développement. En effet, Hugo a rejoint l'équipe organisatrice de Devoxx France et en particulier le comité qui sélectionne les présentations qui nous seront proposées.

Hugo Lassiège
Hugo Lassiège

Dans cette interview, Hugo revient sur son parcours puis nous présente sa vision de Devoxx. Il nous décrit les coulisses de l'événement, notamment les critères de sélection des sujets proposés par les orateurs.

I-A. Mise à jour

5 mars 2012 : ajout des questions pratiques, dans le chapitre "Devoxx France 2012".

  • Question organisation, y aura-t-il un vestiaire où déposer nos sacs, manteaux, etc. ?
  • Y a-t-il une station de Vélib' à côté ?
  • Y aura-t-il un accès Wifi ?
  • Plusieurs de nos membres de province nous ont demandé si nous connaissions des hôtels bien, et pas trop chers, à proximité. Peux-tu nous en conseiller quelques-uns ? Avec des prix négociés ?...

19 mars 2012 : ajout d'un bilan rapide sur la sélection des orateurs.

II. Présentation d'Hugo

En quelques mots, qui es-tu ?

Pour être très succinct, je suis développeur et je suis fier de l'être malgré la trentaine passée.

Par contre je ne suis pas chauve. Si vous ne voyez pas le rapport, je vous conseille l'excellent billet de Nicolas Martignole : "Développeur après 31 ans ? Ridé et chauve tu seras."

J'anime un petit blog si jamais vous voulez en savoir plus.

Quel est ton parcours ?

Là forcément je fais un peu plus long car j'ai eu la chance d'avoir plusieurs expériences assez différentes. Je suis passé par le service où j'ai fait mes premières armes. Ensuite j'ai pu intégrer un éditeur de logiciel chez lequel je me suis bien éclaté pendant quelques années. J'ai ensuite enchainé comme freelance. C'est d'ailleurs ce qui m'a permis de rencontrer Nicolas Martignole, José Paumard et Antonio Goncalves au sein des Zindeps. Et plus récemment je viens de fonder localizeyourapps.com et lateral-thoughts.com. Je donne aussi quelques cours à l'IUT.

Qu'est-ce qui te motive dans la vie, dans le travail ?

En deux mots : apprendre, rencontrer.

J'aime les challenges intellectuels, voir de nouvelles technos et rencontrer des gens. Dès que j'ai senti que je n'apprenais plus dans un boulot ou que je me suis senti stagner dans un environnement, j'ai fait en sorte de changer.

Côté techno, j'ai eu l'opportunité de bosser en C, C++, C#, Java, PHP, PL/SQL, shell et j'ai hâte d'en voir plus.

Ma préférence en ce moment va vers l'écosystème Java mais je me considère comme pragmatique, il faut faire ses choix en fonction de ses besoins.

Un de mes "dadas", c'est aussi ce qui tourne autour de la qualité, l'intégration continue et le déploiement continu.

Quel est ton rôle au sein de Developpez.com ?

Je suis rédacteur sur Developpez.com. C'est amusant d'ailleurs que l'on continue de me contacter pour de vieux articles, par exemple certains que j'ai écrits en 2005/2006 et sur lesquels j'ai beaucoup de mal à apporter mon support puisqu'ils sont devenus obsolètes.

Developpez.com m'a beaucoup apporté quand j'ai débuté car la communauté est très active. J'avoue qu'aujourd'hui je suis moi-même un peu moins impliqué que j'ai pu l'être.

Écrire des articles m'a poussé à approfondir un peu plus certains sujets.

Combien de temps passes-tu sur Developpez.com ?

Le thread d'actualités de Developpez.com fait partie des flux que je lis quotidiennement pour faire de la veille techno. Par contre je passe assez peu sur le forum. J'utilise surtout les ressources en lignes, tutoriels et cours.

Auprès de ton entourage professionnel, quand il y a une question technique, le forum Developpez.com est-il un réflexe ?

Parfois mais ce n'est pas systématique. La majorité du temps, les questions que l'on se pose ont déjà une réponse, on est rarement le premier à rencontrer un problème. Le premier réflexe c'est donc la doc officielle, le bug tracker, le wiki ou toute autre doc reliée à l'outil dont il est question.

Par contre, plus que le forum, les ressources en ligne de Developpez.com sont assez riches.

Mais sûr, une recherche Google tend à renvoyer plus souvent les résultats de Stack Overflow. C'est peut-être dû au système de vote qui permet d'élire la meilleure réponse. Ce serait d'ailleurs une bonne évolution à considérer pour Developpez.com afin de sélectionner plus rapidement la réponse parmi plusieurs pages de discussion.

III. Devoxx France 2012

Présente-nous ta vision de Devoxx France.

Devoxx France c'est avant tout une grosse conférence de geeks. Le côté francophone fait partie des points positifs de l'événement car il y a des tas de talents francophones et on ne le voit pas assez souvent.

Mais Devoxx ce n'est pas qu'une conférence Java, c'est-à-dire qu'on ne va pas que parler de la sérialisation, des collections ou des API nio2. Devoxx France ce sera aussi l'occasion de voir les technologies de demain, les nouveaux langages sur la JVM ou les pratiques d'entreprise.

Devoxx c'est surtout plusieurs formats très différents qui permettront de mettre les mains dans le cambouis, de voir des retours d'expériences, d'avoir des présentations éclair sur des outils, d'apprendre ou de discuter sur des sujets d'aujourd'hui.

Devoxx France 2012
Devoxx France 2012

Que va-t-on voir/entendre durant ces trois jours ?

On va voir une conférence capable d'ouvrir l'esprit sur les technologies de demain, d'aider à mieux comprendre celles d'aujourd'hui et changer sa vision ou améliorer son quotidien lorsqu'on bosse sur celles d'hier.

On va assister à des séances université assez poussées, participer à des ateliers de 3 heures sur des thèmes pointus, découvrir des outils ou des pratiques sur des formats de 15 à 30 minutes et découvrir des tas de speakers intéressants sur des conférences de 1 heure.

Peut-on s'attendre à rencontrer des rock stars ?

Clairement oui. Parmi les rock stars déjà annoncées, on a des membres de Google, du W3C, de Redhat, JRebel, Heroku pour n'en citer que quelques-uns. Et il n'y a que seize personnes annoncées sur la centaine de speakers qui seront présents. Peu de chance que vous déambuliez dans les couloirs sans croiser quelques "rock stars".

Comment se positionne Developpez.com vis-à-vis de cet événement ?

Developpez.com est partenaire presse. Au-delà de ce partenariat, il y a plusieurs membres de Developpez.com qui ont soumis des présentations à la conférence.

Question organisation, y aura-t-il un vestiaire où déposer nos sacs, manteaux, etc. ?

Oui, une salle est prévue à cet effet.

Y a-t-il une station de Vélib' à côté ?

Il y en a trois dans les environs, dur d'échapper au Vélib' à Paris.

Y aura-t-il un accès WiFi ou 3G ?

Le réseau sera fourni par câble aux orateurs. Une salle de Hands. On aura le WiFi pour son atelier. Avoir du WiFi pour autant de monde est une grosse galère et même Devoxx Belgique n'a pas encore réussi à l'offrir. Pour ce qui est de la 3G, il est possible de la capter dans les salles de conférence mais ce sera une autre paire de manches quand il y aura 800 personnes dans les locaux. Il ne faut pas s'attendre à un réseau très accessible.

Plusieurs de nos membres de province nous ont demandé si nous connaissions des hôtels bien, et pas trop chers, à proximité. Peux-tu nous en conseiller quelques-uns ? Avec des prix négociés ?...

Nous avons un accord avec le Marriot. Cependant cela reste un hôtel 4 étoiles donc pas forcément accessible à toutes les bourses. Nous n'avons pas d'autre accord. À ce propos je conseille de regarder rapidement sur Internet car ce sera aussi la période des vacances. N'hésitez pas à vous éloigner de quelques kilomètres, les transports en commun ne sont si mal que ça à Paris.

Pensez au Vélib'...

IV. Comité de sélection des présentations

En quoi consiste le comité de sélection, dont tu fais partie ?

C'est le comité de sélection qui prépare le contenu de la conférence. Le comité de sélection est constitué de onze personnes. Chaque membre du comité a pour objectif de visualiser toutes les candidatures déposées sur le site du cfp.devoxx.com et de sélectionner celles qui seront au programme de Devoxx France.

Nous pouvons faire des commentaires aux speakers lorsque nous avons besoin de plus de précisions, si le format nous semble non adapté ou parfois pour suggérer des modifications.

Devoxx France 2012
Devoxx France 2012

Comment t'es-tu retrouvé embarqué dans l'équipe ?

Je fais partie des Zindeps, un groupe de freelance dont sont membres trois des organisateurs du Paris JUG qui sont aussi à l'origine de Devoxx France. Quand la proposition m'a été faite, j'ai été super emballé par l'idée.

Combien de propositions avez-vous reçues ?

Au moment où j'écris, environ trois cents présentations ont été soumises. On va sûrement devoir ouvrir une salle supplémentaire. On devrait avoir cinq salles en parallèle au lieu de quatre initialement prévues.

Quels sont les critères de sélection que vous utilisez ?

Il y a beaucoup de critères qui rentrent en ligne de compte. Je vais tenter d'en lister quelques-uns :

  • la langue : nous avons un objectif de 75 % de présentations francophones ;
  • les références : si on peut avoir des retours sur des conférences précédentes c'est plus simple. Les novices ne sont pas écartés pour autant mais on privilégie l'expérience sur les formats longs car parler devant une salle de deux cents personnes n'est pas donné à tout le monde. Dans le même ordre d'idée, on privilégie une personne qui a une légitimité indéniable sur un sujet. Par exemple si le créateur d'un framework fait une proposition il sera mieux noté qu'une personne ayant proposé un sujet sur le même thème ;
  • le thème : il faut tenter de coller aux sujets du moment, ceux qui préfigurent l'avenir mais aussi ceux qui nous torturent lorsqu'on a la malchance de tomber sur des projets legacy. Les onze membres du comité ayant des sensibilités différentes, cela permet d'être assez éclectique sur les sujets. Il faut aussi respecter un équilibre. Si par exemple on a vingt conférences sur un sujet, même bien notées, nous devons en écarter pour éviter une surabondance sur ce thème ;
  • le résumé du sujet : là-dessus, j'ai envie de dire que les anglophones sont supérieurs avec leurs résumés qui sont plus accrocheurs. Il faut que le résumé réussisse à sortir du lot pour se démarquer des trois cents autres. On voit malheureusement pas mal de résumés assez succincts alors même que le titre laissait présager quelque chose de bien.

Parle-nous du processus de sélection des présentations, depuis la proposition initiale jusqu'à la programmation dans l'agenda.

Le sujet est tout d'abord proposé sur le site du CFP (Call For Paper). Les onze membres du comité ont l'occasion de donner un avis, poser des questions et de noter la présentation.

Si la moyenne des notes est très bonne et que le consensus général est positif, la conférence passe en statut approuvé. Un e-mail est envoyé au conférencier afin qu'il accepte les conditions générales de Devoxx France. Une fois validée, la conférence est en statut "à planifier". La planification est faite par les tracks leaders et le steering committee qui organise les salles en fonction de multiples contraintes (date, format, cohérence des enchainements, etc.).

Il y a des sujets qui reviennent beaucoup. Parmi eux, vous avez par exemple : la mobilité avec Android, HTML5, le Cloud et les PAAS, Devops, NoSQL. La liste n'est pas exhaustive.

À l'inverse certains sujets sont particulièrement boudés : Swing, Java ME entre autres.

Avec tant de bonnes propositions, vous ne pourrez pas prendre tout le monde. Ça va forcément faire des déçus...

Nous en sommes bien conscients. Plus de deux cents talks seront refusés et parmi eux il y a d'excellentes propositions. Je peux dire qu'on se met une pression forte car il n'est pas évident de faire un choix entre deux sujets super prometteurs. Malheureusement c'est la vie, il y aura des déçus. Mais j'espère que ces personnes comprendront que cela ne remet pas en cause la qualité de leur candidature.

IV-A. Bilan

Le comité de sélection des talks vient de terminer son travail. Nous avons laissé quelques jours à Hugo pour se reposer, puis nous lui avons posé une nouvelle série de questions, histoire de dresser un premier bilan.

Un bilan rapide a également été fait durant l'épisode 55 (intitulé "la TVA est en sus") de l'excellent podcast "les Castcodeurs".

La sélection est enfin terminée. Combien y aura-t-il d'orateurs ?

Si la page Devoxxians est exacte, il y a 136 orateurs tous formats confondus, quickies, conférences, hands on, bof et universités.

Le choix a été long et difficile. Quelles en ont été les principales étapes ?

À partir de décembre le comité de sélection s'est réuni toutes les trois semaines environ et tous les quinze jours sur la fin des sélections.

L'ensemble des membres devait voter sur l'application du CFP (Call For Paper). Certains membres avaient une responsabilité supplémentaire sur chaque track. Ces tracks leaders étaient en charge de vérifier la proportion de sujets et de gérer un budget pour les défraiements sur leurs tracks respectives.

Les dernières réunions avaient pour objectif de sélectionner définitivement les talks en prenant en compte tout les critères : proportion anglais-français, répartition par tracks, représentativité des sujets, etc.

Il y a eu de nombreuses propositions, notamment pour les conférences d'une heure, mais relativement peu de places. Forcément ça va faire des déçus... Quels ont été les critères de sélection ? Y a-t-il eu du favoritisme ?

Je ne pense pas qu'il y ait eu du favoritisme. Il est évident que chacun des membres du comité de sélection avait ses sujets de prédilection mais la diversité des membres du comité a permis que l'on évite de favoriser une communauté plutôt qu'une autre. Je pense que les orateurs sélectionnés sont assez hétérogènes et les sujets très divers.

470 propositions, dont 270 pour les conférences avec seulement 49 places disponibles. Seulement 12 % des propositions ont donc été retenues.

Allez-vous expliquer aux "recalés" pourquoi ils n'ont pas été sélectionnés ? Ça leur permettra éventuellement de proposer une conférence mieux ficelée, mieux présentée, l'année prochaine, ou de voir que le sujet n'est pas conforme, etc.

Il n'est pas prévu de recontacter tous les orateurs non sélectionnés. Je ne sais pas si c'est une bonne chose ou non mais nous avons pensé que ce ne serait pas forcément très productif. Sur ce point nous avons eu des retours négatifs. Nous en rediscuterons pour voir comment améliorer cela l'année prochaine.

Il n'y a pas de "call for paper" à Devoxx (l'original belge). Ça change pas mal de choses dans le choix des orateurs.

Il y a un CFP (Call For Paper) mais beaucoup moins long. L'essentiel des conférences est choisi sur une "wish list". Pour cette année je pense qu'avoir un CFP à Devoxx France était une bonne chose mais nous allons réfléchir à nouveau sur la façon d'organiser la sélection des sujets. Nous ne sommes pas satisfaits de tout le processus. Nous avons prévu de faire une rétrospective. Je ne m'exprime pas trop dessus pour l'instant car il faudra le faire à froid une fois Devoxx passé.

Y a-t-il des thèmes qui seront plus particulièrement abordés ? Comme le Web ou les futures versions de Java, correspondant à la mode.

Nous avons essayé de respecter un équilibre malgré un grand déséquilibre des soumissions.

On peut dire cependant que le Cloud, HTML5, Nosql, Android vont avoir une bonne visibilité. Mais ça n'empêche pas d'avoir aussi des sujets plus traditionnels comme Spring ou Java7.

À propos, on se souvient que les premières éditions de Devoxx (l'original) étaient consacrées à Java. La version parisienne va-t-elle s'ouvrir aux autres langages ?

Sur ce sujet je dirais qu'il est illusoire de penser désormais que l'on ne fait que du Java dans notre métier. Donc non, Devoxx ne sera pas restreint à Java tout simplement car ça ne correspond pas à notre réalité.

Nous aurons l'occasion de faire un tour côté Web avec HTML5 et JavaScript. On va nous parler des nouvelles formes de stockage de données avec NoSql. Nous aborderons aussi la dématérialisation des services et plein d'autres choses encore.

Personnellement je trouve cela plus représentatif de l'ensemble des sujets que chacun est susceptible de rencontrer dans son quotidien. Même si peu ont la chance de les voir tous ensemble. :-)

L'affiche de Devoxx France indique 75 % de présentations en français. Le contrat sera-t-il respecté ?

Oui ce sera respecté. L'avantage pour un anglophone c'est qu'il devrait pouvoir suivre tout Devoxx en anglais car nous avons essayé d'avoir des talks anglais sur chaque créneau horaire.

Un certain nombre de sessions sont réservées pour les partenaires de Devoxx. Peux-tu nous expliquer de quoi il s'agit ?

Devoxx France repose sur deux sources de financement, les places et les sponsors. Il y a différents niveaux de sponsorings. Les deux premiers niveaux : premium et medium ont droit à un slot partenaire chacun parmi les conférences.

Au fait, pour info nous sommes montés à 59 conférences et non 49 en revoyant complètement l'agenda des jeudi et vendredi.

Devoxx sera l'occasion de rencontrer quelques rock stars mais aussi des jeunes talents. À quoi peut-on s'attendre, maintenant qu'on en a la liste ?

Difficile à dire, comme tu le dis il y aura des rocks stars et des jeunes talents. Ce que je trouve sympa c'est qu'il y aura surtout des gens d'horizons très divers, des jeunes issus de startups, des vieux briscards, des universitaires. Cette diversité devrait être très intéressante.

Comment seront préparés les orateurs ? Ce sera du free style ou, au contraire, tout sera contrôlé comme à TED, avec des maquilleurs, des costumiers et des répétitions ?

Non pas de costumiers ou de maquilleurs ;-) Après je ne suis pas devin et je ne peux pas prédire s'il y a des orateurs qui ont prévu des choses particulières.

Pourra-t-on parler aux orateurs entre les sessions ou seront-ils inaccessibles ?

Il n'y aura pas de couloirs privés ou de sas caché si c'est bien la question ;-) Les orateurs se baladeront donc dans les couloirs et je pense même que certains vont assister aux conférences. Après il est possible que certains choisissent de ne pas s'attarder, chacun sera libre de se déplacer comme il l'entend. Dans l'ensemble ils seront très accessibles.

Toutes les présentations seront intéressantes. Elles ont été choisies pour ça. Toutefois, peux-tu nous proposer une sélection personnelle des sessions à voir ?

Là c'est super compliqué comme question, j'ai mes propres sujets favoris qui ne vont pas forcément plaire à tous. D'ailleurs j'ai moi-même du mal à choisir car certains créneaux horaires proposent plusieurs talks intéressants en même temps.

Bref, je pose mon joker car je crois que c'est vraiment une affaire de goût personnel. Je rappelle que de toute façon chaque place donne droit à un abonnement Parleys afin de pouvoir revoir chaque conférence puisqu'elles seront toutes filmées.

On parle beaucoup de la nuit du jeudi. Que va-t-il se passer ? Vin à volonté ou quoi ?

Il s'agit de la soirée Meet and Greet. La soirée sera porte ouverte. Trois Sponsors ont la lourde responsabilité d'animer la soirée et je leur fais confiance pour qu'elle soit très sympa.

En parallèle il y aura des BOF qui permettront à quelques user groups de profiter des salles du Marriot. Il y a de grandes chances que l'ambiance soit très bonne !

V. Conclusions

Pourquoi venir à Devoxx France 2012 ?

Lorsque l'on n'est jamais venu dans une conférence, on ne se rend pas toujours compte de l'apport que cela peut amener mais imaginez toute la veille techno que vous réalisez toute l'année en lisant des blogs et des articles, multipliez ça par mille et vous aurez un vague aperçu de ce que Devoxx France représente.

Devoxx France c'est aussi la chance de croiser les types qui réalisent vos frameworks préférés et l'opportunité d'en manipuler si vous venez aux ateliers. Et si vous sentez un peu seul en tant que "développeur qui n'en veut", venez rencontrer vos semblables.

Comment convaincre mon boss de m'y envoyer ?

Devoxx France c'est une méga formation, c'est l'opportunité d'en revenir avec des tas d'idées neuves ou d'améliorations pour votre quotidien sur vos projets.

Et si votre boss vous parle de budget, sachez que c'est trois fois moins cher qu'une formation de trois jours et que c'est éligible au DIF.

Et si jamais cet argument a du poids, ce sera bon pour l'image de marque de savoir que votre boite envoie ses développeurs à Devoxx...

VI. Remerciements

L'équipe de Developpez.com se joint à moi pour remercier chaleureusement Hugo Lassiège pour sa participation à cette interview.

Hugo Lassiège
Hugo Lassiège

Je tiens à remercier, en tant qu'auteur de cette interview, toutes les personnes qui m'ont aidé et soutenu. Je pense tout d'abord à mes collègues qui subissent mes questions au quotidien mais aussi à mes contacts et amis du Web, dans le domaine de l'informatique ou non, qui m'ont fait part de leurs remarques et critiques. Bien entendu, je n'oublie pas l'équipe de Developpez.com qui m'a guidé dans la rédaction de cet article et m'a aidé à le corriger et le faire évoluer, principalement sur le forum.

Plus particulièrement j'adresse mes remerciements à, Hugo Lassiège (Hugo123), Mickael BARON (keulkeul), Maxime Gault (_Max_), Robin56. et Claude LELOUP.

Image non disponible

VII. Annexes

VII-A. Liens

VII-A-1. Devoxx

Retrouvez Devoxx France 2012 et toutes les informations pratiques à l'adresse
http://www.devoxx.com/display/FR12/AccueilDevoxx France 2012

Devoxx France 2012
Devoxx France 2012

VII-A-2. Publications d'Hugo

Retrouvez le blog d'Hugo à l'adresse suivante :
http://hakanai.free.fr

VII-A-3. Interviews

Retrouvez l'Interview de Guillaume Laforge, à propos du projet Groovy à l'adresse
http://hikage.developpez.com/interview/SpringSource/france/Guillaume-Laforge

Poursuivez votre découverte des coulisses de la conférence avec l'interview de Nicolas Martignole, organisateur de Devoxx France 2012, à l'adresse
http://thierry-leriche-dessirier.developpez.com/articles/interview/nicolas-martignole-devoxx-france

Et avec l'interview d'Antonio Goncalves à l'occasion de Devoxx France, à l'adresse
http://thierry-leriche-dessirier.developpez.com/articles/interview/antonio-goncalves-devoxx-france